don du sang couverture.png

Peut-on donner son sang quand on est sportif ?

Publié par Boogie on 11/12/18 17:32
Boogie

Tu souhaites donner ton sang, tes plaquettes ou ton plasma, mais tu n’es pas sûr que ce soit compatible avec ton entraînement sportif ? Voici des éléments qui peuvent te guider dans ta démarche.


Tout d’abord, un petit rappel sur le fonctionnement de notre corps humain.

Le sang est composé de globules rouges, de globules blancs, de plaquettes et de plasma :

  • Les globules rouges sont les cellules chargées du transport de l’oxygène.

  • Les globules blancs assurent la défense de l’organisme.

  • Les plaquettes sont responsables de la coagulation du sang et de la formation des croûtes à la surface de la peau en cas de blessure.

  • Le plasma est un liquide composé d'eau et de sels minéraux ; il permet le transport des cellules sanguines précédemment citées et celui des nutriments d'origine alimentaire.


Lorsque tu fais du sport, le rythme cardiaque augmente pour permettre à plus d’oxygène de circuler selon un rythme plus rapide. Ainsi, c’est le sang et plus principalement les globules rouges qui sont engagés dans ce processus. Les globules rouges qui transportent l’oxygène des poumons vers les organes sont ainsi un facteur déterminant dans la réussite de performance sportive.


Sachant tout ça, quels sont les contre-indications et impacts des différents dons sur tes performances sportives ?


Donner son sang quand on est sportif

Le don du sang dure environ 10 minutes et il est ensuite stocké dans une banque de sang avant d’être utilisé pour une transfusion. Il faut compter 3 à 4 semaines après le don pour que le corps restaure le taux d’hémoglobine. Tout don de sang total induit un déficit provisoire d’éléments essentiels à l’organisme et notamment une baisse importante du taux d’hémoglobine et ainsi du transport de l’oxygène vers les cellules.


Les médecins du sport préconisent un arrêt de deux semaines avant de participer à une compétition sportive après un don du sang. De plus, pendant les trois à quatre semaines qui suivent le don du sang, vous pouvez remarquer une baisse de vos performances sportives maximales. Les performances sous-maximales semblent moins affectées que les autres. Ainsi les personnes qui font du sport, mais ne pratiquent pas de compétitions auront un niveau de forme moins touché que les premières.

 

 don du sang vignette 2

 

Donner ses plaquettes quand on est sportif

Le don de plaquette dure environ 2h30. La transfusion régulière de plaquettes permet d’éviter les risques d’hémorragies chez les personnes atteintes de maladie grave (leucémies, lymphomes) ou soumises à des traitements lourds (chimiothérapie, radiothérapie). Les plaquettes ont une durée de vie de 5 jours et des dons réguliers sont donc nécessaires.


Si cette procédure est plus longue, elle altère cependant beaucoup moins les performances sportives. Il est déconseillé de faire du sport seulement durant les 24h qui suivent un don de plaquettes. En effet, contrairement au don du sang, lors d’un don de plaquettes, seules les plaquettes sont conservées et les globules rouges sont réinjectés. L’oxygénation des cellules n’est donc pas ou peu affectée et l’impact sur les performances sportives se veut réduit.

 

Marcher ou courir ? Telle est la question ! 

 

Donner son plasma quand on est sportif

Le don de plasma dure environ 45 minutes, il permet entre autres de soigner les grands brûlés et de préparer des médicaments pour les personnes hémophiles.

De même que pour le don de plaquette, la durée de récupération après un don de plasma est beaucoup plus courte (24 à 48h pour reconstituer le volume plasmatique prélevé) et ce don est beaucoup moins invasif pour les sportifs. Il faudra cependant penser à bien s’hydrater et ne pas pratiquer d’activité physique dans les 48h suivant le don.

 

En conclusion, ces différents dons sont des actes civiques et solidaires qui peuvent être compatible avec une pratique physique. Les sportifs qui acceptent de donner leur sang doivent cependant prendre en compte le calendrier des compétitions afin d’éviter une contre-performance le jour J. Ensuite, pour tous, les dons de sang, plaquette ou plasma nécessitent de respecter des précautions de bon sens, bien s’hydrater et reprendre l’entraînement progressivement en fonction des durées indiquées.


N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre docteur ou l’Etablissement Français du Sang (EFS) pour en savoir plus et devenir sportif et solidaire. Parce que donner, c’est aussi ça l’esprit d’équipe !

 

Tags: La Récup'

S'abonner à la newsletter


Articles récents